Pas content !

Archives :

août 2013

Et la fraternité ? Bordel !

dans la catégorie Insurrection

En me promenant près des Buttes Chaumont, dans le 19e arrondissement de Paris, je suis tombé sur un carrefour intriguant.

plan_paris_rues_liberte_egalite_fraternite.png

La rue de la Liberté se heurte et se poursuit en rue de l’Égalité, rejetant perpendiculairement à leur intersection la rue de la Fraternité.

La première impression me venant à la vue de ce carrefour fut qu’il illustrait bien là, le peu de cas que l’on fait généralement du dernier terme de la triade républicaine française par rapport à ses deux illustres prédécesseurs que sont la liberté et l’égalité. Puis, immédiatement après, l’intuition que la fraternité possédait intrinsèquement un caractère subversif, propre à soutenir et motiver une insurrection.

Je vous propose donc dans ce billet d’embrasser ensemble le potentiel insurrectionnel porté par le concept de fraternité et pourquoi pas en musique :

Lire la suite...


Édellitération

dans la catégorie Poésies

Il existe parfois un souffle qui jaillit
D’un écrin si petit qu’on croit en l’innocence
On caresse sans fin le velours attendri
Et l’on est foudroyé de son aimance immense

Je me suis allongé dans son regard aimant
Et vu l’éternité d’un éphémère enfant


Robespierre et la propriété

dans la catégorie Ressources

M’étant attaqué à la propriété en concluant qu’en aucun cas une insurrection se proposant d’inverser l’ordre social voltairien – sacralisant les rapports de domination des possédants – ne peut esquiver une négation totale du caractère sacré du droit de propriété. Ayant exposé en quelques citations la philosophie de Jean-Jacques Rousseau sur la propriété. Je souhaiterais dans ce billet partager un discours de Maximilien Robespierre devant la Convention, dans lequel celui-ci livrait sa conception d’une propriété qu’on ne peut nullement dériver du droit naturel, car elle est une institution sociale et relève de ce fait de la loi qui la définira.

Robespierre nous donne ici un exemple d’action politique possible en vue de la désacralisation de la propriété lorsqu’il répond au projet de Constitution élaborée par Condorcet en définissant juridiquement les articles qu’il souhaite voir figurer dans la Déclaration des droits de l’Homme.

Lire la suite...


Rousseau, citoyen du futur

dans la catégorie Ressources

jouary_rousseau_citoyen_futur.jpg Je reviens comme promis sur le livre de Jean-Paul Jouary ’Rousseau, citoyen du futur, Le Livre de Poche, collection Classiques de la philosophie, 2012. EAN13 : 2253089247.

Il est des lectures qui marquent, qui bouleversent, qui donnent envie de les partager, qui font naître le besoin que ses propres amis s’y soient de même plongés, parce qu’en sortant de telles lectures, rien n’apparaît plus intéressant à débattre que ce que l’on vient de vivre au contact de tels écrits.

Je ne sais laquelle de celle du petit livre de Jean-Paul Jouary ou de la lecture immédiate du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, de Jean-Jacques Rousseau lui-même, fait partie au plus au degré de ce genre de lectures indispensables. Mais j’aimerais montrer dans ce billet combien la philosophie politique et sociale de Rousseau se calque parfaitement et inspire l’urgente nécessité d’insurrection que je dénonce sur ce blog, contre les rapports de domination, s’exprimant dans la conservation de l’ordre social voltairien basé sur une sacralisation de la propriété.

Lire la suite...